Sélectionner une page

Transports et mobilité

    Le réseau d’autobus doit s’étoffer dans certains quartiers de l’est (rue Le Loyer, De Ballée, De Toussenel), du nord (rue du Lutin, le nord de Monplaisir) avec une plus grande fréquence les dimanches, hors vacances, et le soir.

Rendre les bus plus accessibles aux angevins notamment mal-voyants et non-voyants

Des discussions avec le Département pour développer le réseau d’autocars, de même avec la SNCF.

Les véhicules électriques, s’ils sont une bonne idée sur le papier, ne semblent pas être la solution au rejet de CO2. Préférer le gaz naturel liquéfié ou l’hydrogène!

Le retour au commerce local, évitant ainsi que chacun fasse venir ses commandes, faites via internet, par des camionnettes de livraison pour un seul colis, car cela a une forte empreinte carbone. Il faut inciter les commerçants à créer un site internet commun, avec ce que l’on peut trouver dans telle ou telle boutique en indiquant le prix! L’avantage de l’Internet permet de trouver de trouver des articles de qualité localement.

La voiture en centre-ville, on ne peut pas tout supprimer aujourd’hui car il faut penser aux personnes qui font 30 km tous les matins pour venir travailler, qui n’ont pas de bus dans leurs communes, qui ont des horaires atypiques qui ne sont pas en rapport avec les transports en commun. Avant de tout interdire, d’augmenter les tarifs de stationnement à tout va alors qu’on sait aujourd’hui que la voiture est un des plus gros postes de dépenses des ménages qui n’arrivent déjà pas à finir le mois ! Il faut prévoir des alternatives qui n’existent pas aujourd’hui pour la ville d’Angers. De plus c’est important pour que le centre-ville reste vivant de pouvoir proposer des places de stationnement, notamment aux personnes âgées, commerçants, restaurateurs, artisans et livreurs, sinon les gens feront demi-tour et ne viendront plus à Angers

  • Baisse des tarifs de stationnement, des abonnements pour les résidents,
  • Passage sous la place du Ralliement moins cher 0,5€ vs 1 € maintenant
  • Création de nouveaux emplacements de stationnement par la création de parkings relais aux abords du centre-ville pour compenser ceux qui ont été supprimés pendant les travaux, l’emplacement de ces nouveaux parkings fera l’objet d’une expertise réalisée par des professionnels en début de mandat.

 

Le vélo: vraie ou fausse bonne idée?

Le vélo est une bonne idée, en raison de ses avantages sur la pollution atmosphérique, la circulation et la santé mais les conditions climatiques ne sont pas toujours favorables. La liaison avec d’autres villes est une excellente idée (Angers St Bart existant déjà), à condition que la sécurité sur ces voies soit assurée par un éclairage et par des caméras!

-Les voies cyclables doivent être entretenues et les parkings à vélo de centre ville agrandis ou créés au niveau du CHU, des facultés et des grandes écoles. Repenser les pistes à contre-sens de la circulation, s’il existe une rue parallèle dans l’autre sens!

– Les parkings à vélo seront agrandis

– La « ruche à vélo » peut être une idée, à condition de diminuer son prix d’achat (300 K€) (CO du 22/01/20). le risque de vandalisme ou de vol étant important!

– Des stations de gonflage des pneus de vélos, en accès libre, peuvent être mises à disposition à des endroits cruciaux  (gare, facultés, Ralliement).

– Les zones accidentogènes devront être identifiées, afin de pouvoir y remédier.

– Le système de vélos à disposition partout dans l’espace public, entraîne la dérive de voir des vélos, abandonnés pendant des semaines voire des mois, traîner sous la pluie dans des lieux peu fréquentés de l’espace public ! La société concessionnaire de la mise à disposition de vélo doit les transférer d’un point à un autre, au moyen d’une voiture avec remorque! Ces vélos seront loués par la municipalité à des tarifs modiques

– Une éducation à la sécurité routière pour les scolaires et adultes, puis une moindre tolérance pour vélos, patinette, stegway et autres, roulant de façon anarchique.