Sélectionner une page

L’EMPLOI

La ville d’Angers a un taux de chômage élevé de 9%, supérieur à la moyenne départementale et le seuil de pauvreté est de 20% (personnes gagnant – de 947 € par mois)

Angers n’a réussi qu’à créer 1850 postes de cadres en 10 ans, ce qui est très faible par rapport à d’autres grandes villes ! (Capital du / /2020)

On peut imaginer la création de centres d’activités tertiaires, au niveau des friches de la SNCF, en continuation des bâtiments déjà créés près de la gare. De même le site de Technicolor pourrait être réhabilité après sa dépollution.

Ces centres d’activités tertiaires pourront employer des ingénieurs et des cadres de haut niveau, des centres d’appel pourront être des sources d’emploi pour des personnes moins qualifiées.

Nous ferons bénéficier les angevins d’ateliers en relation avec les domaines de compétences de nos facultés (commercialisation de produits nés de la recherche de nos facultés comme aux USA) mais aussi µ informatique, impression 3D ces ateliers auront pour but de créer des vocations, d’offrir d’autres possibilités et de créer des liens entre les habitants.