Sélectionner une page

Hommes pas toujours majeurs. Soldats, n’ayant, pour la plupart, jamais mis un pied en France auparavant. Héros ne sachant pas ce que les plages normandes avaient à leur offrir.
Si aujourd’hui l’émotion est forte, c’est parce que je sais que c’est grâce à vous, soldats et résistants que je peux être fier d’être français. Au prix de vos vies, vous avez libéré la France du joug nazi et pour cela, aucun mot ne sera jamais assez fort pour exprimer toute notre reconnaissance.

 David Quentin  GN49