Sélectionner une page

Pour la Turquie, tranchons enfin le nœud gordien !

Le rapport annuel sur l’état d’avancement du processus d’adhésion de la Turquie présenté par la députée socialiste néerlandaise Kati Piri a été voté lors de la présente session du Parlement européen.

Notons, cette fois-ci, que celui-ci ne peut plus cacher la réalité de la dérive autocratique et islamiste du système Erdogan.

Cependant le même rapport prône le maintien du processus d’adhésion dans son principe et préconise même, sans conditions, la « modernisation » (sous-entendu : l’amplification) de l’union douanière entre la Turquie et l’Union européenne. Ce qui aurait de graves conséquences pour nos acteurs économiques, en premier lieu pour nos agriculteurs.

La résolution alternative présentée par notre groupe a le mérite de poser la question de fond et d’en donner la seule réponse envisageable : l’arrêt définitif du processus d’adhésion.

Face à un tel enjeu il faut, tel Alexandre le Grand pénétrant en Asie mineure, trancher la question et ne pas tenter, sempiternellement, de la démêler.
Gilles Lebreton
Chef de la délégation française