Sélectionner une page

Nous pouvons lire dans la presses locale des contestations sur l’implantation des éoliennes dans notre département. Le vendredi 12 octobre dernier, avait lieu à La Membrole en Anjou, une réunion d’information du collectif APELANJOU concernant le projet d’implantation d’un parc éolien. Celui ci serait composé de 4 machines d’une hauteur comprise entre 165 et 205 mètres et devrait être installés à 500 mètres des premières habitations du village, en lisière de la forêt domaniale de Longuenée . Cette forêt de 660 hectares est classée zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique.
Le témoignage d’un couple habitant Tigné, victime de ces machines, a mis en avant la nuisance sonore de ces générateurs de courant électrique : les fenêtres doivent continuellement rester fermées, en raison du sifflement continu émis par les hélices. Outre le bruit, nous noterons une omniprésence visuelle intrusive de machines tournantes qui attirent sans cesse l’attention et le regard. Les témoins nous font part également de l’aspect financier négatif engendré : les habitations subissent 40% de pertes immobilières et un gîte de vacances risque la fermeture.
L’exposé a mis en avant le pouvoir des sociétés promotrices de l’éolien, exerçant un lobbying important au siège de l’UE à Bruxelles et difficilement attaquables au point de vue juridique.
Rappelons aussi que par ces temps de fortes pluie, on oblige la nature à ne plus effectuer son travail d’absorption en remplaçant les arbres et la terre par des mètres cube de béton.

Au RN, nous déplorons l’expansion des éoliennes, véritable gouffre financier. Le tarif de rachat de l’électricité est de 80€ /MWh alors que le prix actuel du marché est de 40€ /MWh en France .Cette politique ne pourra qu’amener une hausse considérable du prix de l’électricité. Ce surcoût est déjà inclus dans nos factures d’électricité via la taxe CSPE, et pourrait bien voir son montant augmenté.
https://www.edf.fr/collectivites/le-mag/le-mag-collectivites/decryptage-du-marche-de-l-energie/evolution-de-la-cspe-en-2018

Ce type d’énergie renouvelable affaiblira le mix énergétique Français actuel, ce qui fragilisera la sécurité en approvisionnement des ménages.

Pour compléter le sujet des éoliennes, lire l’article de Jean-René Van der Plaetsen :
http://fr.friends-against-wind.org/doc/EOLIENNES_Le_grand_vent_de_la_colere.pdf

Pour le RN, les véritables solutions pour l’environnement sont :
– Faire de l’isolation de l’habitat une priorité budgétaire parce que l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.
– Développer massivement les filières françaises des énergies renouvelables (biogaz, bois…) et décréter un moratoire sur l’éolien.
– Maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française,
– Soutenir une filière française de l’hydrogène (énergie propre), par un appui de l’État en matière de recherche et développement, afin de réduire notre dépendance au pétrole.

Patrice LANCIEN, délégué départemental RN49
Olivier DOUAY, responsable communication RN49